Pour la deuxième année, le CFA du Moulin Rabaud a accueilli un concours de pâtis­se­rie.

Au menu cette année : le cro­quem­bouche et la tarte au citron merin­guée revi­si­tés.

La gour­man­dise mise en scène !

Posées sur une table longue de plu­sieurs mètres, les tar­te­lettes colo­rées donnent l’eau à  la bouche. Elles s’affichent par dizaines, gour­mandes, sophis­ti­quées, ori­gi­nales.

Sur d’autres tables, les cro­quem­bouches ont aus­si fières allures. Tennis,
mode, fon­taine, Russie, Pierrot la Lune¦ Le thème étant libre, l’imagination des élèves s’est révé­lée débor­dante.

Pour cette deuxième édi­tion du concours de pâtis­se­rie (tro­phée Robert-Rairat), la cin­quan­taine de par­ti­ci­pants volon­taires, issus du CFA du Moulin Rabaud et du lycée Jean-Monnet ont pla­cé la barre assez haute.

Jury. Pendant deux heures, le jury com­po­sé de pro­fes­sion­nels et de pro­fes­seurs, étu­die chaque aspect des pro­duits pré­sen­tés pour choi­sir les gour­man­dises en haut du clas­se­ment. « On goûte d’abord avec l’œil, après avec le palais »,
affirme l’un d’entre eux. Après avoir sélec­tion­né 6 tar­te­lettes au citron merin­guées revi­si­tées, les débats sont enga­gés.
« J’ai l’impression que l’on est sur deux mousses et pas sur une crème citron ». « Celle-là  est trop fade, il n’y a pas de citron dans la tarte, ça ne va pas ».
Le secret de la réus­site ? « Les élèves doivent inno­ver dans la forme, mais le fond
reste une tarte au citron », explique Eric Lebrault, pro­fes­seur de pâtis­se­rie au CFA du Moulin Rabaud. Quoi qu’il en soit, l’important reste le goût. « C’est plus de 50 % de la note », confirme-t-il.

Du côté des cro­quem­bouches, même regard exi­geant : « Je suis atten­tif à  la régu­la­ri­té des choux, à  l’aspect, à  la pro­pre­té et au gla­çage, avance Jacques Mignard, pâtis­siers en Creuse. Ces pièces ont deman­dé de nom­breuses heures
de tra­vail, par­fois des jours même ».

Pour les deux éta­blis­se­ments par­te­naires dans ce concours, l’intérêt est sur­tout de déclen­cher un esprit de com­pé­ti­tion entre les élèves et de pous­ser leur créa­ti­vi­té. « Une expé­rience enri­chis­sante », résume Florian Floc’h. L’élève a choi­si de
pro­po­ser une pièce mon­tée ver­sion fon­taine, ins­pi­rée par celle de la place Carnot au moment des illu­mi­na­tions de Noà«l.
« Elle m’a deman­dé beau­coup de tra­vail, mais je pense que ça peut être un vrai plus sur un CV ».

[bleu]Résultats
Croquembouches
Catégorie BTM
[/bleu]
1er – Franck Garolle.
2ème – Monsieur Mathias.
3ème – Marie Deserves.

[bleu]Catégorie CAP CPS men­tion com­plé­men­taire
[bleu]
[/bleu]
1er – Vincent Chabal.
2ème – Florian Floc’h.
3ème – Natalia Raboisson.

[bleu]Tartes au citron revi­si­tées
CPS Mention
[bleu]
[/bleu]
1er – Natalia Raboisson.
2ème – Franck Varney.
3ème – Dylan Rousseau.

[bleu]CAP BAC Pro
[/bleu]
1er – Jean Marbot.
2ème – Maxime Glanot.
3ème – Megan Lopez.

Le popu­laire & Estelle Rosset, Parution le 04.04.2014