Finale du concours crois­sants au beurre d’Isigny 2010

Ce ven­dre­di 1er octobre a eu lieu à  l’EBP la 5ème finale du concours crois­sants d’Isigny sainte mère AOC. Les pre­mières années, ce concours se dérou­lait dans la région « Normandie » il s’est éten­du au fil des années, a plu­sieurs régions fran­çaises.
Cette année ce n’est pas moins de sept régions qui ont concou­ru, avec au départ une cin­quan­taine d’établissements concer­nés.
Programme :
C’est vers neuf heures que nous sommes accueillis à  l’école de bou­lan­ge­rie de Paris, par Thierry Cayet, le chef de tra­vaux. Il pré­sente aux jeunes concur­rents les labo­ra­toires mis à  dis­po­si­tion par l’école. Un petit déjeu­ner leur est offert ain­si qu’aux accom­pa­gnants par l’équipe d’Isigny sainte
Mère.

1er_romuald_real_.jpg

Dix heures, début des épreuves :

A dix heures les épreuves débutent, sous la direc­tion de Yann Tabourel, meilleur ouvrier de France, les can­di­dats ont appor­té deux détrempes de 600 g cha­cune, et ils doivent réa­li­ser douze crois­sants incor­po­rant dans leurs pâtons la quan­ti­té de beurre qu’ils sou­haitent.
Pendant ce temps, une visite de l’école est pro­po­sée pour les accom­pa­gnants, par le direc­teur de l’école Monsieur Dominique DESCAMPS. Nous le remer­cions cha­leu­reu­se­ment pour cette visite et son accueil dans ces locaux.

Douze heures repas :

img_4033.jpg

Pendant que les crois­sants poussent tran­quille­ment dans les chambres de fer­men­ta­tion, nous allons savou­rer un repas a à  base de fro­mage au res­tau­rant « fil O fro­mage » dans le 13ème arron­dis­se­ment.

img_4032_2_.jpg

Quatorze heures : cuis­son des crois­sants

Après ce bon repas les can­di­dats vont cuire leurs crois­sants. Ils ont une heure.

Quinze heures nota­tion des jurys.

A 16h30 avait lieu la déli­bé­ra­tion du jury. Celui-ci consti­tué d’enseignants, d’artisans bou­lan­gers, de repré­sen­tants de la Coopérative et d’ Aurélien Russias, vain­queur de l’édition 2009, avait pour mis­sion de juger du niveau tech­nique des can­di­dats, de leur capa­ci­té à  exploi­ter les atouts du beurre d’Isigny AOC Isigny Sainte Mère et, sur­tout, des qua­li­tés gus­ta­tives des crois­sants. Un exer­cice pas si simple quand on sait la mul­ti­tude de recettes et de savoir faire appli­qués à  ce seul pro­duit.
C’est donc sous le regard d’une assem­blée nom­breuse, pro­fes­seurs et per­son­na­li­tés locales, que les résul­tats ont été pro­cla­més.

img_4036.jpg

Et le pal­ma­rès ?…

groupe_gagnant.jpg

le Lauréat, ses ensei­gnants, le pré­sident du jury et Luc Lesénechal d’Isigny st mère :

Le vain­queur Romuald REAL, CFA de Valenciennes (59)

2ème place : Anthony BACHELIER, CFA de Rouen (76)

3ème place : Mélanie VILLAROYA, CiFAM de Nantes (44)

4ème place : Pierre ADAM, CFA de Rouen (76)

5ème place : Vincent BAPPEL, CFA de Boulazac Périgueux 24)

Prix de par­ti­ci­pa­tion : (Par ordre alpha­bé­tique)

Louis BRINO, CFA de Colmar (68)

Simon CHARRETIER, CFA de Mably (42)

Florian DELGADO, CFA de Boulazac Périgueux (24)

Lahoucine ELSARI, CFA Rabelais de Paris (75)

Aymeric GUILLON, CFA de Dardilly (69)

Maxime LE ROY, Chambre des Métiers de Vannes (56)

Rémy MARTIN, CFA d’Arras (62)

Fabien MENUDIER, CEPAL de Laxou (54)

Nicolas VAINUNSICA, Ecole Grégoire Ferrandi de Paris (75)

Romuald Réal rem­porte un stage de for­ma­tion pro­fes­sion­nelle d’une valeur de 1 500 euros, tan­dis que ses pour­sui­vants repartent avec une mal­lette de maté­riel pro­fes­sion­nel. Le CFA de Valenciennes quant à  lui accueille pour un an, le tro­phée du concours.

Bravo aux can­di­dats et à  leurs for­ma­teurs.
Rendez-vous, dès le début de l’année pro­chaine pour les sélec­tions régio­nales de l’édition 2011.

Article rédi­gé par Christophe COTTARD.