Pour la 5ème édition de la Coupe de France, ce sont 15 équipes mixtes, représentant 13 instituts de formation qui sont se retrouvés en finale lors du salon EUROPAIN qui s’est tenu du 5 au 9 février 2016 à  Paris Nord Villepinte.

& 9 équipes pour la catégorie « Espoirs » et 6 pour la catégorie « Excellence ».
Tous avaient déjà  brillamment passé le barrage de la présélection qui avait eu lieu à  Paris, le 23 novembre 2015 et où le jury avait eu la lourde tâche de noter les réalisations des 27 dossiers déposés (dont 3 dossiers ultra marins)

Cette belle compétition, créée en 2009, par EKIP – les Equipementiers du Goût et parrainé depuis l’origine par ENGIE, a pour vocation de promouvoir l’excellence de l’enseignement dispensé par les centres de formation français.

Le LEMPA (Laboratoire d’Essai des Machines et Produits Alimentaires), de son côté, assure la logistique technique sur site pour le bon déroulement des épreuves.

Durant 5 jours, la maîtrise des savoir-faire, le travail d’équipe mais encore la créativité ont été mis sur le devant de la scène. Dans une culture professionnelle où l’individualité est encore trop présente et la mixité peu affirmée, un des points forts du règlement de ce concours est l’obligation d’avoir au moins une jeune femme au sein de l’équipe.

Les candidats âgés de moins de 22 ans doivent réaliser des produits qui demandent une forte implication de leur part. Ils doivent être en parfaite cohésion pour présenter ensemble des produits de panification, de viennoiserie et de pâtisserie beaux et bons, en respectant les thèmes imposés, le temps imparti mais aussi des conditions d’hygiène irréprochables.

Cette collaboration n’est pas toujours aussi paisible que l’on pourrait la rêver. Au moment de la constitution de l’équipe, les formateurs ont dû s’assurer d’une mise en œuvre où chacun donne le meilleur de lui-même, dans l’intérêt de tous. Le jour de l’épreuve, l’adaptation à  un environnement inconnu perturbe bon nombre de participants. Leur maturité professionnelle n’est pas suffisamment affirmée pour agir ou réagir rapidement dans ce nouveau laboratoire.

Le stress, compte tenu du cadre et du public, est moins apparent, mais en y regardant de plus près il est bien présent. Un léger tremblement peut apparaître chez certains d’entre eux, et c’est bien normal. Ceci peut entraîner une fébrilité dans le travail du cornet, dans la clarification des œufs ou encore dans le défournement de produits.

A ces instants, le regard du jury ou du coach peut être impitoyable, particulièrement s’il est assorti d’observations, et c’est d’ailleurs pour cela que chacun d’entre eux se doit de rester discret, positif et avenant afin de ne pas déstabiliser les candidats.

Les participants donnent le maximum d’eux même pour que leur équipe, et donc leur institut, monte sur la plus haute marche du podium. Après plusieurs mois de préparation, c’est important pour eux ! Ils sont en train de se construire professionnellement, de s’affirmer, de s’auto évaluer et cette expérience ne pourra qu’être bénéfique pour les prochaines épreuves auxquelles ils seront soumis : la certification d’un examen ou un autre concours.

En participant à  cette Coupe de France des Ecoles, ils ont tous progressé, en s’affirmant et en ayant une autre vision de la réalité des attentes du jury et du monde professionnel. Ils ont fait honneur à  leurs enseignants et se sont conduits de façon exemplaire, dans un esprit de cohésion et de saine émulation entre les différents instituts et pour cela je tenais à  les remercier en mon nom et celui des membres du jury.

Cette année encore, le jury était composé de grands professionnels engagés, au regard bienveillant, représentant toute la diversité de notre belle profession et qui ont noté le travail fourni en toute équité et impartialité.

Cette édition 2016 a été d’un haut niveau et laissera à  tous un très beau souvenir.

Nos écoles forment les professionnels de demain, et au vu du podium 2016, on peut dire qu’il y a des talents qui ne demandent qu’à  s’épanouir.

Les vainqueurs de la catégorie espoirs:
le CFA des compagnons du devoir de Strasbourg

Photos de Cédric DOUX

vainqueurs_cfe_espoirs.jpg

Les vainqueurs de la catégorie excellence:
Le CIFAM de Sainte Luce sur Loire
vainqueurs_excellence_cfe_2016.jpg

Alain Désiré MARIE Boulanger et fier le l’être.
Président du jury de la Coupe de France des Ecoles 2016