MASTERS_3_GAGNANTS_light_site.jpg

Trois boulangers ont reçu, ce mercredi 10 mars, le titre déjà  convoité de Master Baker 2010 ». Cette distinction récompense les meilleurs concurrents ayant participé aux premiers Masters de la Boulangerie.

Catégorie Pain :

**Pao-Chun WU – Taiwan

Pao-Chun réalise le rêve de sa vie en participant aux Masters de la Boulangerie. Il a appris sa technique à  Taiwan et au travers de voyages et compétitions. Pour sa première participation à  un concours en individuel, Pao-Chun souhaitait se surpasser ».

Pao Chun Wu Taiwan

[(J’ai une affection particulière pour le pain. J’essaye de faire s’exprimer la farine et une multitude de saveurs. Je passe beaucoup de temps à  imaginer ces pains, à  la forme très personnelle »
Pao-Chun WU)]

Catégorie Viennoiserie :

**Thomas PLANCHOT – France

Boulanger de père en fils depuis cinq générations, Thomas est un boulanger passionné responsable de vingt boulangers et de six fournils. Il s’est préparé, sans relâche, depuis des mois pour nous livrer des viennoiseries aux saveurs étourdissantes.

Thomas Planchot France

La première fois que j’ai présenté mon Kouign Amann, le jury a trouvé ça moche, j’ai alors travaillé une nouvelle présentation, pendant deux semaines¦Depuis, il ne cesse de conquérir le public »
Thomas PLANCHOT)]

Catégorie Pièce Artistique :

**François BRANDT – Pays Bas

Malgré les doutes lors des préparations, François retiendra le plaisir du travail accompli ». Lors de sa distinction, il a tenu à  remercier ses proches, qui l’ont incité à  participer à  ce concours : sans leur soutien il m’aurait été impossible d’arriver à  ce stade de la compétition ».

François Brandt Pays bas

[(œCette pièce artistique a pour thème la Saint-Valentin. C’est par amour pour ma femme que je me suis installé en Hollande¦ »
François BRANDT)]

Dernier né des concours organisés par Europain, Ekip et Lesaffre dans le cadre du prestigieux salon Europain à  Paris-Nord Villepinte, les Masters de la Boulangerie ont connu des moments intenses. Durant quatre jours, 24 candidats de 17 nationalités, s’y sont affrontés, en individuel. Les candidats ont relevé le défi en présentant des réalisations d’une créativité et d’une finesse exceptionnelles. Les Ambassades du Costa Rica, d’Uruguay, de Hongrie, de Pologne et le Bureau de Représentation de Taipei en France ont activement soutenu le candidat de leur pays. Le public a, quand à  lui, apprécié la proximité avec les candidats et les dégustations de produits.

Masters_trophee_light.jpg

[**Candidats et membres du jury se souviendront de l’ambiance exceptionnelle de ce concours œoriginal et convivial »Â¦*]

« J’ai rencontré des concurrents très motivés et passionnés¦ C’est un bouillon de connaissances et de techniques inédites », déclare un boulanger français. Je retiendrai le sentiment unique d’être parmi les champions de la Boulangerie », observe un participant hollandais. Durant quatre jours, nombreux candidats témoignent de la pression et du travail titanesque exigé. Chacun sort enrichi de cette belle aventure et, comme le livre un concurrent espagnol, souhaite continuer à  améliorer l’image de la Boulangerie. Aux dires de Mario Fortin, président du jury, l’organisation du concours était formidable. Les Masters de la Boulangerie permettent de dénicher les meilleurs des meilleurs de la scène internationale en Boulangerie. Une jurée chinoise souligne, à  ce propos, le niveau très élevé des candidats, tandis qu’un membre brésilien du jury ne cache pas son envie de participer de nouveau à  ce concours¦

Nous vous donnons rendez-vous en 2014 pour la seconde édition des Masters de la Boulangerie !