C’est le fruit d’un long par­te­na­riat entre l’Opéra de Rouen Haute-Normandie et l’INBP (Institut natio­nal de la bou­lan­ge­rie pâtis­se­rie) qui a abou­ti à  la créa­tion exclu­sive de Cavatine, un gâteau gour­mand qui peut être aujourd’hui dégus­té par le public de l’Opéra.

[rouge]Un par­te­na­riat évident [/rouge]
« L’événementiel, la créa­tion, le fes­tif, le par­tage ont tou­jours été au cœur de l’Institut,» affirme Catherine Stéphan, la direc­trice de com­mu­ni­ca­tion de l’INBP, que ce soit lors de démons­tra­tions de savoir-faire sur les salons, de notre pré­sence à  de grandes mani­fes­ta­tions telles que le Téléthon ou l’Armada rouen­naise, mais aus­si lors d’associations ori­gi­nales, avec un sty­liste par exemple, ou de créa­tion d’ateliers de décou­verte de nos métiers de bouche.
« L’INBP nous accom­pagne depuis plu­sieurs années en réa­li­sant le cock­tail de notre soi­rée de pré­sen­ta­tion de la sai­son à  notre Club Seine Opéra au sein duquel se retrouvent nos entre­prises par­te­naires. » com­plète Laurent Bondi, le secre­taire géné­ral adjoint de l’Opéra de Rouen Haute-Normandie. « Des bonnes rela­tions se sont nouées et c’est tout natu­rel­le­ment que nous avons deman­dé à  l’INBP
de conce­voir un gâteau exclu­sif, pro­po­sé uni­que­ment chez nous. »

Le pari pour l’INBP était de mettre au point une recette ori­gi­nale, sédui­sante, ser­vie par un visuel attrac­tif en cor­ré­la­tion avec l’Opéra et de résoudre des contraintes non seule­ment finan­cières, pour que le gâteau reste abor­dable, mais aus­si de pro­duc­tion, afin qu’il puisse être pro­po­sé sans rup­ture.
Est né Cavatine, le gâteau qui porte le nom de ces courtes pièces vocales pour soliste que l’on retrouve dans cer­tains opé­ras ou ora­to­rios des 18 et 19ème siècles (Norma, Faust, Le bar­bier de Séville, Les noces de Figaro¦)

[rouge]Contacts presse :[/rouge]
INBP & Catherine Stéphan LMCCI – Michel Lepeu
02 35 58 17 69 / 02 35 58 17 77 06 07 28 31 30 / 02 35 07 75 25
c.stephan@inbp.com michel.lepeu@lmcci.fr

[rouge]Cavatine, un gâteau gour­mand comme un air d’opéra [/rouge]

« L’Opéra nous a lais­sé une grande liber­té » explique le concep­teur de Cavatine, Sébastien Odet, for­ma­teur en pâtis­se­rie à  l’INBP. « Je vou­lais un pro­duit moderne et très gour­mand. »

Cavatine existe en 2 ver­sions pro­po­sées en alter­nance : une ver­sion cho­co­lat fruits rouges et une ver­sion cho­co­lat cara­mel.
« Ce sont des saveurs très intenses et tra­vaillées, comme le cara­mel que j’ai mis au point de manière à  ce qu’il nous replonge dans les par­fums de l’enfance sans être sucré à  l’excès ou encore les fruits rouges dont la fraî­cheur éclate en bouche. Les tex­tures qui asso­cient le cro­quant, le moel­leux et le fon­dant par­ti­cipent au plai­sir de la dégus­ta­tion. »
Le visuel du pro­duit (conçu par Jérôme Lanier, info­gra­phiste à  l’INBP) se fait lui aus­si séduc­teur : une forme fin­ger recou­verte d’un velours cho­co­lat rouge pro­fond qui rap­pelle le rideau de scène et le velours des fau­teuils de l’Opéra de Rouen Haute-Normandie.

[rouge]Un suc­cès immé­diat [/rouge]

Présenté au public lors de la pre­mière de Carmen le 25 sep­tembre 2012, Cavatine a rem­por­té ses pre­miers suc­cès. « Nous avons refait notre bar et Cavatine fai­sait par­tie des nou­veau­tés de notre espace. Il a été immé­dia­te­ment accep­té. Certains de nos habi­tués sont même deve­nus addicts au gâteau et Cavatine s’est aujourd’hui ins­tal­lé comme une évi­dence sur notre carte. » conclut Alexandre Casier-Levillain, res­pon­sable accueil et récep­tion à  l’Opéra de Rouen Haute-Normandie.
cavatine.jpg

Cavatine est pro­duit par Christophe Cressent, MOF 2000 (Meilleur Ouvrier de France en bou­lan­ge­rie), ancien for­ma­teur à  l’INBP, aujourd’hui à  la tête de
Ma Boulangerie, à  Rouen.

Contacts presse :
INBP & Catherine Stéphan LMCCI – Michel Lepeu
02 35 58 17 69 / 02 35 58 17 77 06 07 28 31 30 / 02 35 07 75 25
c.stephan@inbp.com michel.lepeu@lmcci.fr